Services B2B
Comment combattre le stress au travail ?

Comment combattre le stress au travail ?

Dans le monde professionnel, les risques psychosociaux constituent un enjeu majeur en matière de qualité de vie au travail. Les sociétés doivent les considérer pour garantir le bien-être et la performance de leurs collaborateurs. Indépendamment de leurs impacts sur la santé des salariés, les RPS influent sur le fonctionnement des organisations. Heureusement, ces fléaux peuvent désormais être évités.

Anticiper les risques psychosociaux au travail

Insomnie, trouble de la concentration, nervosité, irritabilité et palpitations constituent quelques-uns des signes relatifs à des risques psychosociaux. Par définition, les RPS influent négativement sur l’intégrité physique et à la santé psychologique des employés dans leur environnement professionnel. Un nombre de plus en plus croissant de salariés affirment souffrir de situation de stress au travail. Ce phénomène touche tous les secteurs d’activité. Les risques psychosociaux sont généralement générés par l’entreprise et les relations professionnelles ou l’activité elle-même. Anticiper leur apparition est le meilleur moyen de réduire les effets des RPS sur le lieu de travail. Dans cette optique, on détermine les facteurs de risques et on propose les mesures de protection adéquates.

Il n’existe pas de solution toute faite pour combattre les RPS. Les mesures sont mises en place à la suite d’une évaluation approfondie des facteurs à l’origine de ces fléaux. La première étape pour prévenir les risques psychosociaux est de prendre conscience de leurs effets. Ensuite, le manager doit développer la cohésion d’équipe. Il a également pour mission de soutenir et d’autonomiser chaque collaborateur. En même temps, il valorise le travail de ce dernier et dispatche correctement les tâches. En somme, les risques psychosociaux puisent leur source dans le quotidien des salariés. Pour mieux les reconnaître, et ensuite partager les bonnes pratiques, il est préférable de suivre une formation de sensibilisation et prévention RPS.

Les actions à envisager pour une meilleure qualité de vie au travail

Pour limiter les dommages inhérents au risque, plusieurs actions peuvent être entreprises par l’employeur. Via un questionnaire, il peut s’informer régulièrement auprès de ses collaborateurs. Aussi, il diffuse des campagnes de sensibilisation et de lutte face aux RPS. Le but est de réussir à les reconnaître. Proposer des séances de coaching est une autre action préconisée. Ces sessions sont destinées aux employés en souffrance. Le manager doit également faire part aux équipes, de façon claire et précise, des risques. Par la suite, il s’assure de les impliquer dans les mesures préventives. Autre solution, le dirigeant met en place une culture d’entreprise axée sur la bienveillance, le respect et la reconnaissance.

La qualité de vie au travail contribue fortement à la compétitivité de la société. Il existe des initiatives simples et efficaces pour instaurer une bonne ambiance de travail. Cela commence par créer un cadre professionnel agréable. Plus clairement, on aménage les bureaux pour augmenter la productivité et favoriser la créativité des collaborateurs. Dans la pratique, on installe des cloisons insonorisées pour permettre à ces derniers de se concentrer au maximum. Il est également essentiel de bien illuminer l’espace de travail, et ce, avec de la lumière naturelle. Outre un nouvel agencement du lieu de travail, l’employeur propose aussi des conditions de travail plus flexibles (pause, horaires, etc. ). Pour en savoir plus visitez Presence conseil.